Affiche du spectacle

Affiche du spectacle

Illustration par Julia GR, Montreal designer and illustrator
https://www.juliagr.com/
gorojulia@gmail.com

4déc. > 22déc.
Horaire et durée
Horaire:
STUDIO ESPACE LIBRE
Du mardi au samedi
Rencontre avec l'équipe artistique à l'issue de la représentation du jeudi 13 décembre.

Gérald Godin rencontre Pauline Julien pour faire la critique d’un de ses concerts en 1961. De ce coup de foudre à la disparition de Godin en 1994, ils ne cesseront de s’écrire. Leur relation épistolaire irriguée de leur fougue amoureuse, mais aussi nourrie de chicanes, parfois de craintes ou de frustrations, offre un témoignage vivant et sans fard de leur passion incendiaire.

« Je ne te savais pas poète… » lance Gérald à Pauline dans l’une de ces lettres. Les comédiens Rose-Anne Déry et Laury Huard, accompagnés des musiciens live Étienne Thibeault et Yves Morin, donnent chair à cette poésie et invitent les spectateurs à plonger dans l’intimité du couple mythique, symbole de l’ébullition du Québec des années 1960 et 1970.

Chansons de Pauline Julien, poèmes de Gérald Godin, lettres et notes inédites, mais aussi archives audio complètent le montage de textes extraits de La renarde et le mal peigné. Dans ce kaléidoscope d’époques et d’émotions se manifestent les élans de leurs désirs et leur souci ardent d’émancipation et de liberté. La mise en scène d’André-Luc Tessier s’articule autour d’une scène aux allures de grand salon et favorise la proximité avec les comédiens. Chaque spectateur peut alors observer la complexité d’une relation intime tout en inscrivant ce portrait de couple dans le contexte sociopolitique québécois, de la Révolution tranquille aux années 1990.  

Je ne te savais pas poète permet de découvrir ou redécouvrir de façon sensible et immersive, une époque par des humains qui l’ont fait vibrer. La toute jeune équipe de créateurs nous invite à apprécier la langue de ces deux poètes et la contemporanéité des enjeux qu’elle porte : les compromis entre carrière et vie amoureuse; la ligne ténue entre passion et jalousie; la fidélité… Toutes ces questions à la fois intimes et universelles, abordées de manière originale par les figures de Julien et Godin : iconoclastes, féministes et modernes.