Sylvie Moreau, dans la tête de Proust

Sylvie Moreau, dans la tête de Proust

21févr. > 18mars

Marcel Proust couché dans sa chambre parisienne pendant huit ans pour extirper de son imaginaire sa cathédrale littéraire. Huit ans pour arriver à écrire le mot FIN, puis mourir au bout de son œuvre. Un homme alité dans une chambre à deux murs. Avec lui, surgissant de ses fièvres créatrices, les personnages de sa  Recherche du Temps Perdu. Un spectacle où mots et gestes se refusent à dire la même chose, pour le bénéfice de nos imaginations.
Un grand Bal du Souvenir recréé par la tête d’un homme quasi-immobile. Une tempête de corps dans une petite chambre.